Réveil 7h30. Aujourd’hui, c’est plein nord vers les Caraïbes. Pr fêter ça, petit déj pancakes / fruits. Comme j’ai eu une journée bien remplie hier, Sonia s’est occupée des billets de bus pr Pereira (normalement 9 000$ par pers mais elle a payé 9 000 pr les 2 loll). Le bus est à 9h, on se tape les 15 min de grimpette pr aller au terminal. C’est un mini-bus. On arrive à Pereira une petite heure plus tard. Il faut maintenant prendre un taxi pr l’aéroport (12 600$). Super timing, on arrive bien en avance. J’enregistre mon bagage et on va glander en salle d’embarquement, on a 2h. Déj Buñuelos (des boules de pâtes avec viande et patates dedans). On embarque vers 13, 1h15 de vol avec Viva Air cette fois. Vol nickel malgré le nouveau-né qui était à côté de moi. La vue à l’atterrissage est très sympa, la mer, la ville et une péninsule avec plein de gratte-ciels, ça change ! Taxi (20 000$) pour l’hostel Casa Movida, ça n’a pas été simple de choisir ici car plein d’hostels sont orientés 100% fiesta et les dortoirs vont de 18 à 40 lits. J’ai trouvé cette alternative bien placée et calme. On passe les remparts et nous voici ds le centre historique de Cartagena de Indias. L’hostel est sympa et le dortoir top ! On a chacun des petites cabanes indépendantes. On pose rapidement nos affaires, on se change car il fait 32 degrés ici et on a réservé à 16h un tour de ville de Cartagène Centro. RDV au parapluie bleu sur la place derrière l’hostel, nickel.

Gustavo nous accueille, très sympa, puis nous confie à un guide anglophone bcp moins enthousiaste. Le temps qu’on se mette en route, on est harcelées par des dizaines de vendeurs ambulants, effectivement Carthagène est une ville très touristique et ça va de pair. Le tour est carrément soporifique et le discours va à l’encontre de ce qu’on nous a dit jusqu’à présent, on dirait qu’il nous présente une carte postale… Du coup, on décroche. On écoute juste qd Gustavo prend la parole (il est en apprentissage), lui sait nous réveiller. Le seul truc que j’ai retenu c’est que sur les portes, on trouve des frappoirs et que chaque symbole désigne une profession : la tête de lion = les militaires, les sirènes / poissons des métiers liés à la mer, les visages humaines = les juges et les lézards, je ne sais plus… Une main avec une bague signifie que l’habitante est mariée donc il faut passer son chemin. On termine le tour sur les remparts face au coucher du soleil. Mais un bar avec fil d’attente squatte tous les remparts à cet endroit ☹ Franchement, cette 1ère impression de Cartagena n’est pas franchement positive. Sonia a des copines en ville donc on les retrouve à leur hôtel et on va dîner. On a récupéré qq adresses mais rien ne nous va. On finit par trouver un bon compromis sur la plaza de Los Coches, un super resto de ceviche (26 000 – 39 000$) et on peut se mettre au balcon dc dîner dehors avec vue sur la place. Le meilleur ceviche de ma vie je crois ! Et cerise sur le gâteau, la mère de la copine de Sonia nous invite ! Retour tranquille. Notre hostel a un rooftop, on va voir et je prend une bière, c’est pression ici et surtt super cher !! 13 111$ la bière alors que d’hab c’est 3-4000 lolll On regarde les taxis et les calèches passer, y’a le combo complet de la ville touristique ++. Au lit à 22h, on verra demain…

Logement : 3 nuits à la Casa Movida, dortoir 6 pers, pdj inclus, 243 000$

J13 : Corcora Valley et rando à cheval
J15 : Visite de Getsemani et pool party !