Réveil tranquille. Il a l’air de faire moins froid aujourd’hui, mais pas suffisamment beau / chaud pour aller à la Playa Santa Maria del Mar comme j’avais envie de le faire. Petit déj et mon but aujourd’hui est de régler mes histoires de shopping (cigarettes, cigares, rhum). Il me faut d’abord une carte Etecsa pour contacter la France et demander les marques / quantités de ce que je dois ramener. Je refais la queue 45 min près de la Feria San José mais je finis par abandonner, ça n’avance pas. Dans la Feria, il y a aussi une boutique, je refais la queue mais à nouveau que des cartes à 5 CUC. Elle me dit de repasser cet aprèm. Alors la feria San José, c’est un marché impressionnant : environ 300 stands de souvenirs, collés les uns aux autres, avec quasiment tous la même chose… Youhou… Je cherche toujours mon écusson ! Je pose quelques questions, certains se démènent pour demander à un pote qui en connait un autre et je finis par en trouver un pas trop moche ! C’était un gag car sur toutes les casquettes du Che il y en avait !

Je rentre enfiler mes baskets et je pars  me balader vers le Malecón, je n’y suis pas encore allée. Je remonte vers le Capitole puis le Prado avant d’arriver au Malecón. Ca souffle et les vague nous trempent. Je visualise mieux ce qui se passe quand un ouragan sévit. Je marche jusqu’au monument de Macéo. La balade est très agréable. Je redescends Escobar puis Neptuno pour rejoindre le Capitole et aller à la boutique de cigares Partagas. Des jeunes me bloquent le passage en me disant que c’est fermé. La fabrique oui, mais pas la boutique… Je force un peu, ils veulent m’en vendre sous le manteau, mais non. Mon but aujourd’hui est de voir les prix et si je peux payer en CB ou si je dois aller changer à nouveau. Le Mr n’est pas super aimable, il n’y a pas de Roméo et Juliette à l’unité, juste des boîtes de 25, et le terminal de CB est en panne. Je repars et m’accorde une pause burger dans la rue, au coin du Parque Central.

15h, je retourne à la Feria voir si les cartes d’1h sont arrivées. Pas beaucoup de monde en apparence mais c’est sans compter 1 personne qui fait la queue et 5 autres qui rappliquent quand c’est son tour. Bref, je finis par pouvoir en avoir 1. Juste à côté, il y a un stand de rhum, cigares, clopes : 29 CUC la cartouche de Lucky Strike (pas de Marlboro ici car c’est américain), il y a des Roméo et Juliette à l’unité mais pas de rhum Santiago de Cuba, rupture de stock. Cool, je prends les cigares et je retourne à l’hostal voir l’adresse d’autres boutiques de cigares. Il y en a une rue Mercaderes, à l’hôtel Villanueva. Hum, tout le monde fume dans la boutique mais je finis par trouver mon bonheur et je peux payer par CB. Pfiouuuu, une bonne chose de faite, Papa, tu auras tes cigares !

Je rentre déposer tout ça, me doucher et je rencontre Mara, une jeune allemande sympa. On décide d’aller dîner ensemble mais cette chère Mme Alice est encore fermée. En nous voyant essayer d’entrer, un papy nous interpelle. Il nous dit que c’est fermé car elle doit accoucher ce soir et qu’il est le père, OK cool, félicitations ! qu’il est prof de français et allemand… Mais il continue à parler en espagnol. Il nous donne des magazines de la Révolution, on refuse mais il insiste en disant que c’est son cadeau de nouveau père… Il continue à parler et sort un inhalateur de ventoline, nous explique qu’il est vide, que c’est cher, il nous demande 10 CUC… Je comprends enfin « l’arnaque » lol Je ne l’ai pas vue venir celle-là ! Je finis par lui donner 2 CUC en disant que je pars demain et que je n’ai plus rien, Mara en est pour 5 elle. Bon en voilà, ça, c’est fait !! Nous poursuivons notre route vers notre bar Happy Hour, on va prendre l’apéro et dîner là. On demande conseil à la serveuse ce soir et elle nous recommande un plat végétarien, une aubergine farcie de légumes. Effectivement, c’est délicieux.

J22 : Retour à la Havane
J24 : Dernier jour à la Havane