1ère nuit calme, sans boules-quiès et avec une très bonne literie = une nuit de 11h du coup, ça fait du bien ! Je prends mon petit déj dans la cour (adorable, les morceaux de papaye en forme de coeurs) et libère la chambre pour 11h – en laissant mon sac là. Ce matin, je dois aller à la banque faire du change. Je croise le québécois qui me dit que juste derrière la casa, il y a une banque plutôt rapide. Je commence par là : effectivement, je n’attends pas (300 € pour 346,12 CUC). Parfait ! Prochaine étape, passer chez Cubana, j’ai repéré un bureau de la compagnie aérienne en ville : en effet, j’ai un vol intérieur dans quelques jours et je n’ai pas reçu d’e-ticket donc autant vérifier que ma résa est OK. Idem, aucune queue, et résa OK. La journée commence bien.

Je refais un tour en ville, tout en cherchant un écusson du drapeau cubain pour coudre sur mon sac à dos… le fil rouge de chaque voyage, je maîtrise bien la question : « Busco una banderita de Cuba para coser en mi mochila. » Je repasse par les différentes places pour prendre des photos : Eglise de la Soledad, Plaza Maceo, Parque Agramonte avec la Cathédrale, Sagrada Corazon et Plaza San Juan de Dios. J’y retrouve le russe d’hier. Il se met à pleuvoir, on reprend chacun notre route. Je rentre me poser à la casa. Lisel vient discuter et me demande comment apparaître sur Google Maps. D’ici, c’est difficile, je vais leur créer une page Google My Business en rentrant pour qu’ils aient plus de visibilité (je bosse ds le web ;-)).

Ce soir, je prends le bus de nuit pour Baracoa, il part à 20h10 donc je commande un taxi qui passera me récupérer à 19h à la casa (5 CUC). Cet aprèm, le québécois est là, on papote. Il propose de m’emmener voir le futur musée du chemin de fer, en construction depuis quelques années mais toujours en gros chantier, et de boire une crystal à l’hôtel Plaza : Crystal est une bière locale (la seconde, plus forte est la Bucanero), mais en ce moment il y a pénurie à Camagüey, on ne trouve que de bières hollandaises ou mexicaines… Il a entendu dire qu’il en restait dans cet hôtel donc on y va lol Ca paraît bizarre avec du recul, autant de mal juste pour une bière… mais c’est ça aussi Cuba ! On passe beaucoup de temps à faire la queue ou à chercher des choses.

On rentre à la casa à 16h30 car une de ses copines doit venir dîner. J’ai prévu d’aller à El Solar mais il me convainc de dîner avec eux. Bon ben OK, on commande des spaghettis bolo à Lisel pour 18h. En fait, sa copine ne viendra jamais donc on dîne ensemble. Je veux payer mais Yordanis m’offre même le dîner !

19h, mon taxi d’hier est déjà là, direction la gare routière Viazul. Enregistrement à 19h30. On est 5 touristes. Je fais connaissance avec 2 françaises qui n’ont pas de billet et donc doivent attendre l’arrivée du bus pour voir s’il y a de la place. L’attente est longue car pour la 1ère fois depuis le début du voyage, le bus est en retard. Il arrive avec 1h30 de retard. Le bus vient de la Havane, il roule donc depuis 10h déjà. Tout le monde dort à l’intérieur. Je trouve une place. Mes copines ne pourront pas embarquer. Et c’est parti, je m’endors direct.

J15 : Route vers Camagüey
J17 : Arrivée à Baracoa