Alors cette nuit en bus… Imaginez un bus normal de l’extérieur mais avec des sièges qui ont la largeur des strapontins du métro (ligne 6), et que vous êtes côté vitre. Ajoutez à cela, l’absence d’accoudoirs entre les 2 sièges, le plastique qui recouvre toujours l’assise, aucune place pour les jambes, une clim à 15 degrés et un voisin philippin qui dort les jambes écartées et les mains posées sur son ventre, tous coudes dehors (au moins, il ne ronflait pas !) La 1ère heure nickel, la 2è, j’étais coincée entre le poids de mon voisin et la fenêtre. Une sensation d’être un accordéon au gré des virages, plus ou moins compressée. J’ai même commencé à penser à ce que devait être le poids d’un homme mort vu celui de cet homme juste endormi… 0h30, pause pipi. Tt le monde est congelé, moi ça va, j’avais prévu. Je veux fumer près du bus mais c’est interdit de fumer dehors, il faut aller ds une zone fumeur, cachée derrière le bâtiment. Miracle, au retour ds le bus, je vois cette poignée pour descendre le siège. 20 cm qui font toute la différence ! Mes épaules ne sont plus au même niveau que lui, je peux enfin dormir. 2è arrêt vers 4h et arrivée à 7h30. J’ai dû dormir 5h, ca permet de récupérer. L’arrivée dans la région est très belle : ciel bleu, montagnes, lever de soleil… ça donne envie ! Sur l’arrivée, je rencontre Valeria, une italienne.

Vu avec mon logement, Salvador est là pour me récupérer. Enregistrement du séjour ds la ville avec taxe environnementale de 50 P et nous voilà partis en tricycle vers Randy’s Brookside Inn où j’ai réservé. Randy est là pour m’accueillir et m’expliquer tout ce que je peux faire ds le coin. Je demande un petit dej que je mange en même temps qu’il parle (2 oeufs, toasts et poudre type cappuccino). Vu le temps et la météo instable ds la région, on décide avec Valeria de bouger direct sinon on va s’endormir. Elle loge ailleurs et passe me chercher avec Amine, un marocain youtubeur pro de sa guesthouse. On part tous les 3 pour faire la rando Poitan – Tam-an.

Rando sympa de 2h. Comme le dit le Lonely, il faut demander son chemin à chaque fois qu’on croise qqn car c’est pas si évident. Mes acolytes me surprennent par leur sans-gêne. Ils prennent les gens en photo de longues minutes sans demander, grimpent les échelles des maisons en hauteur pour regarder dedans. Je n’adhère pas donc j’avance un peu plus loin. Amine fait des vidéos de lui ttes les 30 sec, pénible et surtt très fake. Une fois la rando finie, on fait une pause près du Banaue Hotel. Ils repassent vite fait à leur auberge à côté, je les attends… 30 min plus tard, pers. Ils finissent par me dire de venir car ils st fatigués, ils font une pause… Zen… L’idée était de repartir pr 8 km avec une série de view points au-dessus de Banaue… La dame de l’auberge ns suggère d’y aller en tricycle (100 P pour 3) et de redescendre tranquille. Bonne idée car la rando du matin était un peu ardue en montées /descente avec 5h de sommeil en 2 jours.

Même topo, des centaines de selfies… A qq view points, il est possible, moyennant rétribution, de prendre en photos des personnes âgées en tenues traditionnelles Ifugao. Amine s’en donne à coeur joie ms il n’a pas d’argent (le seul distributeur du village est cassé et il n’a rien prévu), génance… On n’avance pas : ça commence à cailler en t-shirt et il n’y a plus assez de lumière pr faire de belles photos 🙁 A un view point, ce sont les locaux qui veulent poser avec Valeria et moi, elle leur demande des pesos en rigolant, la blague passe mal lolll

La descente paraît durer plus de 4 km, on commence à avoir faim. On croise une auberge sympa sur la route, on s’arrête dîner, sans Amine du coup. Je mérite ma bière, sur un petit balcon avec vue sur les rizières. Pr me réchauffer, un bon curry de poulet avec du riz (230 P pr tt). Il fait nuit, il faut encore rentrer maintenant. Sans le youtubeur, ça ne prend que 10 min 😀 Une bonne douche (l’eau qui doit être tiède / chaude est plutôt froide améliorée). Au lit à 20h30.

Logement : Randy’s Brooside Inn – 3 nuits à 340 P par nuit, pdj inclus.

J2 : Taïpei, Manille et bus de nuit
J4 : Journée à Batad