Réveil 6h45 pr le tour des plages cette fois. Petit dej au Touch Wood et 8h, j’attends ds le hall qu’on vienne me récupérer. En.même temps, j’ai pas fait attention si c’était la même heure qu’hier. A priori, oui. Un jeune arrive à 9h20 et ce n’est pas un tricycle ms une moto… Bon, pas le choix, je remonte mon paréo, sans casque et let’s go… Heureusement que c’est à 5 min car qd il répond au tél en roulant, je prie pr que pers ne déboule et qu’il n’ait pas besoin de freiner… Contrairement à l’organisation d’hier, c le souk aujourd’hui. Je suis tte seule, la dame est au tél non stop… Ils avaient dû m’oublier, on traverse 3 bateaux avant d’arriver sur le mien déjà plein et qui bloque tous les autres. Ouh, juste en face de moi une bimbo s’est allongée, prenant 3 places. J’hésite à 1ère vue entre «star de télé réalité» ou yorkshire à cause de sa micro pince en haut du crâne… La guide arrive et énonce les 3 plages qu’on va faire. Le yorkshire aboie, c’est pas ce qui était prévu pr elle. En fait, faute de monde, ils ont regroupé 2 tours aux programmes différents. Ca râle. La guide me demande ce que j’ai moi, ben… je sais pas, 3 belles plages ms je me fous desquelles…. Réponse : ok, better… Le york continue, et finalement, la guide trouve un compromis, le déj se fera à Coco Beach, celle que la miss voulait faire abso-lu-ment.

Les plages st proches entre elles ms à 1h30 de bateau. Il y a du vent, ça secoue aujourd’hui. Sur le chemin, on croise un bateau à l’arrêt. Panne ? Non, il est trop chargé par rapport au temps, on récupère 8 passagers (il n’en reste plus que 4 sur le bateau lol). Ils st debouts ou s’assoient par terre dc je fais signe à Miss Monde qu’il serait peut-être temps de s’asseoir comme tt le monde et libérer de la place… Je suis à l’avant du bateau dc traversée sympa, même si je prends qq vagues… On croise des pêcheurs courageux qui st sur leur mini barque par ce temps. Comme ça a duré plus longtemps que prévu, on commence par Coco Beach. Belle plage avec installations pr déjeuner et jouer, des hamacs… Je vais voir ce que donnent les qq coraux. Il y a pas mal de poissons, tjs à 50 cm de moi dc je fais gaffe aux attaques des territoriaux.

Dej buffet et encore un peu de temps libre. Puis on part vers la 2nde dont j’ai pas compris le nom. C’est une avancée de sable en pleine mer. Le bateau ne peut pas s’approcher car c’est marée basse donc les courageux nagent. J’ai bien fait d’emmener mon sac étanche. Snorkeling pas mal du tt ms je fuis la plage, plein de jeunes philippins st là, musique à fond à jouer au ballon. La mer est remontée, certains galèrent pr rejoindre le bateau. La guide ? On ne l’a pas vue depuis son pitch de départ. Elle passe son temps avec soit-disant un 2nd guide qui est aussi sur le bateau ms qu’on n’aura pas vu. Route vers la 3è et dernière plage (plus pers ne dit rien sur la 4è qu’il y aurait dû avoir). Il faut marcher 100 m pr arriver de l’autre côté de l’île sur la jolie plage de Mala… 45 min ici et on rentre. 1h30 pour rentrer encore ms c’est plus calme. On arrive de nuit, les tricycles ns redéposent. Journée bien crevante, je me motive pr la douche au seau avec shampoing. En fait, c’est comme la Manche, une fois qu’on a passé les 3 premiers seaux, elle est bonne !

Je rejoints Laure et Antoine pour dîner au resto des cocktails du nouvel an, celui collé au Monster, j’y avais vu du poulpe pas cher (190 au lieu de 280 à l’autre resto). Poulpe à l’ail et huile, hummm Antoine est malade, il nous abandonne (les glaçons ds les petits villages lors de leur trip en scooter ?). Je dîne avec Laure mais on ne fait pas de vieux os ce soir, 22h au lit.

J18 : Super ultimate tour
J20 : Ferry vers El Nido