Vol tranquille, j’ai bien dormi. Le gars de l’autre côté de l’allée a du faire de beaux rêves, il a littéralement scotché sur moi, ça nous a bien fait rire 🙂 On arrive à Madrid avec 30 min de retard seulement sur l’horaire prévu. On court pour changer de terminal et on arrive pile pour l’embarquement du Madrid-Paris. Ma carte d’embarquement ne passe pas, l’hôtesse me met sur le côté. Oh bizarre, celles des autres non plus, on doit être 10 et la meuf super pas aimable nous dit qu’on a été débarqués et que le vol est complet.

Il est 16h, ça nous fait moyennement rire… Et elle se casse en nous disant d’aller au comptoir… Effectivement, vu le retard probable au départ, Iberia nous a débarqué. La nouvelle hôtesse nous booke sur le vol de 17h30, bon ça va… On arrive à 19h à Paris dans un temps digne de novembre. Brouillard de malade, humidité et froid ! De surcroît, l’Orlyval s’arrête… Le chauffeur nous dit qu’il y avait de la fumée sur la voie et part à pied sur plus d’1 km avec son extincteur, surréaliste ! 15 min plus tard, il revient tout essoufflé mais fier de la tâche accomplie… Euh… De retour à la maison, obligée de remettre le chauffage, un 1er mai… Et si j’avais su que je ne le couperais qu’en juin !

J19 : Vamos a Guayaquil
Budget / Impressions