Réveil 7h30 mais on aurait bien traîné ! Petit déj original avec pain, confiture, avocat, fromage. Nous avons notre excursion auj et plus de crème solaire donc il faut en acheter et un peu d’eau. On se rejoint à l’agence et visiblement le gars auprès de qui on a payé l’excursion n’a pas transmis l’info à son collègue qui arrive tranquille. Il passe un coup de fil et nous accompagne au port. Le petit bateau est rempli mais il reste 2 places. Il y a 4-5 personnes âgées, 2 pin-up uruguayennes sur la plage arrière, un jeune gars de Singapour, c’est partir pour 4h ! Le guide parle espagnol mais je ne comprends pas tout, en anglais non plus à cause du bruit du moteur, tant pis.

  • 1er arrêt : une espèce de frontière entre l’archipel et l’océan. Il y a du vent donc de la mer, on ne peut pas se baigner ici. 2 otaries se baignent, les autres se dorent au soleil. Notre bateau a un fond de verre donc on jette un oeil mais pas grand chose à voir.
  • 2è arrêt, Amina nourrit les poissons, ah c’était pas prévu ça !
  • 2è vrai arrêt : Playa de los Perros, on s’arrête ds un canyon infestés de « guêpes », zen… . On grimpe un chemin pour avoir une vue sur la fosse aux requins, l’eau est trouble à cause du vent et chaude donc on se voit aucun requin. Le guide est limite, il ne s’adresse qu’au jeune en anglais et pourtant je lui dis que je ne parle pas bien espagnol… Bon… On poursuit à pied vers la plage. Il y a plein de crabes des Galapagos et qq iguanes marins mais on en a vu de plus gros déjà. Pour le moment, excursion bof…
  • 3è arrêt : Punta Estrada. Et là, le rêve ! On va se baigner avec nos masques et tubas (on avait pris les nôtres mais ils en prêtent), il y a pas mal de courant. Le pilote du bateau nous rejoint et nous emmène près des rochers. Pas mal de poissons et surtout 2 tortues énormes. On nage à côté, on se croirait dans Nemo ! On lève la tête vers la falaise, la carte postale des Galapagos : une otarie bronze, qq pélicans, et même des fous à pieds bleus, rares de ce côté. On profite à fond de cette baignade (30 min). De retour à bord, un petit casse-croûte nous attend, ça fait du bien !
  • 4è arrêt : Las Grietas. On marche 20 minutes près de la lagune de sel et ds les cailloux avant d’arriver en haut de la crevasse. Je descends au milieu des guêpes encore pour pouvoir me baigner. L’eau est fraîche 😉

13h, nous sommes de retour au port. Nous entendons les uruguayennes, Lara et Margarida, parler d’aller à Playa El Guarrapatero, un peu loin. On propose de partager un taxi. RDV pris ds 1h. Hop, un petit tour au supermarché pour s’acheter une pasta box et on rentre déj chez « nous ». 13h45, on prend le taxi, conduit par Tito. 20 minutes plus tard, on est arrivées, le taxi nous reprendra à 17h30. La plage est déserte et plutôt petite. Les « gardes » nous expliquent qu’un tsunami l’a considérablement réduite. Il y a tjs du vent et du courant auj donc on ne peut pas faire de kayak ni de snorkelling et il faut faire attention en allant ds l’eau. On va bronzer alors. C’est drôle, des oiseaux plus gros que des pigeons viennent sur nos serviettes, pas farouches du tout. Oh, une équipe de tournage japonaise vient faire un docu en 3D… Et lui, là c’est la star du film ! 17h, la plage ferme mais Tito est là. On rentre et les filles nous proposent de les retrouver pour aller danser au Bongo à 23h mais sans moi, je suis morte. 18h, douche, crème… On passe voir Etienne et sa famille pour que je récupère mon gilet et rdv est pris pour aller essayer les langoustes dans la même rue qu’hier. Hum trop bonnes ! 22h au lit.

PS : les bières achetées au supermarché sont consignées, il faut bien garder le ticket de caisse, sinon ils ne remboursent que 25 cts au lieu de 50.

J13 : Rancho et tortues en liberté
J15 : Bienvenida a Montañita