Réveil à l’aube à cause du décalage horaire, nous partons découvrir le quartier du Pelhourino. Tout est désert à cette heure matinale… Nous nous enfonçons dans des ruelles sinistres avant d’être interpelés par des policiers : les favelas sont juste là.

A l’Office de tourisme, personne ne parle anglais et la documentation est plutôt succinte, mais on se débrouille. Programme de la journée : le centre commercial et le zoo.

Nous empruntons le gigantesque ascenseur qui parcourt en quelques secondes les 75 mètres qui séparent la haute de la basse ville. Le terminal de bus est sur le port : direction le centre commercial de Barra. Les bus de ville ne sont pas de la 1ère jeunesse, on monte par l’arrière et les billets s’achètent au tourniquet. Ils sont extrêmement nombreux. Le centre commercial ressemble à un mall américain, nous déjeunons même au Subway ! Sans grand intérêt mais les fringues sont bon marché.

En début d’après-midi, visite du Zoo de Salvador au Jardim Zoologico, à 2 km du centre ville (l’entrée est gratuite). On y voit toute la faune de la forêt amazonienne : coatis, perroquets, jacarés (caïmans), anacondas…Les animaux ont pas mal d’espace.

Direction ensuite vers la Praia de Ondina pour notre première baignade 🙂 Retour en minibus climatisé, moins typique mais plus rapide : arrêt dans un marché typique aux portes du Pelhourino : il y a des montagnes de sandales en cuir aux semelles de pneu, Pirelli ou Michelin au choix…

Pause rapide à l’hôtel et en route pour le Terreiro de Jesus, l’une des places les plus animées de la ville… L’atmosphère y est très agréable : internet café pour donner quelques nouvelles, cocktails au son de la musique bahianaise… les vacances commencent !

Dîner à l’école hôtelière de Salvador, le Sénac, l’occasion de faire un apprentissage complet de la cuisine bahianaise, ça promet pour le suite : un souvenir particulier pour le Caruru, petite purée gluante à base de légumes.

J1 : Salvador, le carnaval se termine
J3 : Excursion à Itaparica