On prend le bus de 6h30 pour Puerto Limon. Le trajet dure 1h30. Le chauffeur ne nous emmène pas au terminus mais nous fait signe de descendre à un arrêt dans la rue… Le bus qui part à Moin est juste devant (facile, les gens en sac à dos vont forcément à Tortuguero). Le bus est à 100 m donc il part avant qu’on arrive. Le prochain est normalement dans 20 min. En attendant, on fait connaissance avec un papy qui nous explique comment aller à Tortuguero (enfin je crois car je ne suis pas encore fluent en espagnol).

Le bus arrive bien une vingtaine de minutes plus tard, c’est dingue comme ils sont ponctuels. Notre ami monte avec nous et après de 20 min de trajet, il nous fait signe de descendre. A priori, au milieu de nulle part. Je savais que plusieurs compagnies de bateaux desservaient Tortuguero mais je m’attendais à quelque chose de plus grand que ce terminal ferry. Notre papy vient avec nous et encaisse le prix des billets. Un seul prix est affiché. Puis il disparaît sans me donner de tickets. Il est 9h15, les départs sont à 10h. Apparemment, il a donné les tickets au « commandant ».

Pile à l’heure, un bateau s’avance. Notre petit groupe embarque. Et c’est parti pour une croisière de 3h30 avec une escale dans un petit resto. Le « pilote » ralentit plusieurs fois pour nous montrer des singes, quelques oiseaux et des crocodiles. On doit faire une pause car les fortes pluies ont fait tomber des arbres en travers de la rivières et des personnes sont dans l’eau pour essayer de dégager le passage (ils n’ont pas peur des croco !)

On arrive à 13h30 à Tortuguero : la ville est inondée… Il y a de la boue partout. Tant bien que mal, on repère les 2 logements qu’on compte visiter (non Mr, ça va aller, on va y arriver toutes seules, il y a des rabatteurs ici on dirait). On va d’abord à La Casona, près du terrain de foot, et c’est nickel. Jenny est obligée de nous prêter des bottes pour aller visiter la chambre car il y a bien 15 cm d’eau dans son jardin. Et super, on peut les garder pour nos 2 jours ici : ça va enfin donner une chance à nos chaussures de sécher car depuis 3 jours, on est humides en permanence.

La chambre est propre, il y a une moustiquaire. Il y a un resto à la Casona mais pas aujourd’hui. On va donc juste à côté chez Miss Myriam. Il n’y a pas de prix sur le tableau des plats et donc comme d’hab maintenant, on prend des crevettes et du poulet en casados. Sauf que là, camarones ne désigne pas des crevettes mais 7 langoustes ! Hum trop bon mais gare à l’addition. Non ça va. On part digérer en découvrant Tortuguero et la plage version tempête. On rentre vers 17h et flemme de ressortir pour dîner, on s’endort super tôt.

J6 : Réserve de Manzanillo
J8 : Tortuguero sous l’eau