Eh oui ça ne rate pas, avec le décalage, réveil à 4h. Ca tombe plutôt bien puisque qu’il y a un bus à 6h pour Cahuita (le suivant est à 10h). C’est samedi, il risque d’il y avoir du monde donc on part tôt à la gare routière de Caribe (en taxi). C’est pratique, les billets ont des n° de place, ce qui n’empêche pas le chauffeur de faire monter des voyageurs debouts (pas top quand on est dans l’allée). Les paysages sont magnifiques, on monte et on descend le col pour quitter San José. 4h plus tard, arrivée à Cahuita. Il fait déjà plus chaud ici, on se lance dans le tour des cabinas et on finit par trouver une chambre à peu près correcte à l’hôtel Belle Fleur, tout près de l’entrée du parc.

Les vacances peuvent enfin commencer ! Déjeuner crevettes à Playa Negra, au Reggae restaurant, face à la mer.

Après midi bronzage sur cette plage sauvage au sable noir. On peut se mouiller mais pas nager à cause des rouleaux, c’est le paradis des surfeurs ! L’hôtel est à côté de la superette, pratique pour faire quelques courses pour notre pique-nique du lendemain, une bonne douche (chaude) et c’est parti pour le 1er apéro de nos vacances ! Il fait nuit noire à 18h. La ville bouge au son du reggae. Dîner Crevettes au restaurant la Fé. C’est marrant, des meutes de chiens déambulent sur la route principale de la ville.

Au lit à 21h après une super chasse aux moustiques : les moustiquaires des fenêtres sont plutôt fatiguées et malgré notre bidouille avec les rideaux, ça rentre encore.

J2 : Enfin arrivée à San José
J4 : Parque Nacional Cahuita