Réveil 7h30 et mise en route vers 10h30, sous le soleil ! Qui a dit qu’il pleuvait tout le temps à Copenhague ? Ca va finir par arriver (ou pas…) mais en attendant, je profite ! Après le tour d’orientation global d’hier, je vais découvrir la ville par moi-même, à mon rythme 🙂 Un tour de près de 20 kilomètres à la découverte du quartier d’Amalienborg :

  • Lille Havfrue (la petite Sirène) : haute de seulement 1,25 mètre, c’est LE symbole du pays ! Elle est inspirée de la petite sirène du conte d’Andersen, sculptée par Ericksen, sur demande du patron de Carlsberg (Jacobsen) qui l’a mise dans le port. Elle était en contre-jour ce matin, j’irai un autre jour en fin de journée. Et attention au cadrage car l’arrière plan n’est vraiment pas flatteur.
  • Kastellet : construite en étoile au 17è siècle, cette citadelle en étoile est la mieux conservée d’Europe. Des militaires y logent encore aujourd’hui mais l’accès au parc est libre et la balade est très sympa.
  • Amalienborg Plads : une grande place déserte avec une statue équestre de Frederik V qui a apparemment couté un bras et 4 palais, offerts par le monarque à 4 familles nobles, à condition qu’ils se ressemblent tous. Coup de bol, j’y suis passée juste pour la relève de la garde dont le costume à un petit air britannique.
  • Marmorkirken : cette église en marbre a le plus grand dôme de Scandinavie et un petit air de la Basilique St Pierre au Vatican.
  • Ophelia Plads : C’est une longue jetée dans le port où l’on peut se restaurer ou prendre un verre dans des transats avec vue sur le port ou à droite, sur l’Opéra.
  • Nyhavn : LA carte postale de Copenhague – rue très colorée et très touristique

Au bout de la rue, sur la place Kongens Nyrtov, je trouve enfin des banques. Car même si tout se paie par CB ici, un peu de cash me sera, je pense, utile pour de petites sommes, histoire de limiter les frais Visa à chaque paiement (1000 DKK = 135 €). C’est l’heure d’une petite pause déj, typiquement danoise, le Franske Hotdog : un morceau de « baguette » avec un trou pré-formé, on met la sauce de votre choix dans le trou puis la longue saucisse (34 DKK). J’ai un doute sur le concept car la sauce ne remonte pas quand ils enfoncent la saucisse donc on se retrouve avec toute la sauce dans le crouton…

  • Rosenborg Have & Slot : ce château Renaissance du 17è est entouré de douves et d’un immense parc dans lequel on peut se promener ou lézarder sur les pelouses. Balade sympa et calme car la musique est interdite dans le parc, comme dans tous les parcs.
  • Statens Museum for Kunst : musée des beaux-arts, a priori le plus beau musée de Copenhague.

Retour à l’appart vers 15h30. Un peu de repos, et au vu du beau temps qui persiste, on décide d’aller dîner au Reffen, de l’autre côté du port. Le prochain Water bus est ds 30 min, gogogo, on se speede car le suivant est 1 heure après. Alors Reffen, c’est une immense cantine de Street food du monde entier au milieu de containers. Musique, ambiance à la cool et écolo, chaises longues, un lieu alternatif très sympa ! A savoir que les jeunes talents viennent y tester leurs concepts avant de se lancer. Mexicain, Afghan, Népalais, Grec, Burger, Italien, Français, Viêtnamien… Y’a l’embarras du choix ! On opte pour des Gyros, très bons avec 2 pintes chacun (218 + 200 DKK = 418 DKK). Il y a bateau par heure au retour donc on court un peu pour attraper le 19h25. Retour à 20h à l’appart et 22h au lit après 2 épisodes de Killing Eve, la série fil rouge du séjour.

J4 : Tour d’orientation de Copenhague
J6 : Copenhague, quartier Nørrebro