A 7h, le bus s’arrête à Puerto Escondido. J’ai plutôt bien dormi malgré tous les virages et par moments, le bruit de la bande droite de la route sous les pneus… Se déportait-on pour éviter des véhicules ou parce que le chauffeur s’endormait ? Il avait quand même une conduite sportive… Et le Mr qui nous a tous filmé un par un dans le bus, c’était pour nous reconnaître une fois dans le ravin ? Bref, le Routard dit que Pochutla est l’arrêt suivant mais je vais qd même demander au chauffeur qui me répond : passado una hora y media… Euh Amina, « passado », c’est bien » c’est passé » ? Et zut, il a pris un autre itinéraire et on a raté l’arrêt, voilà l’explication des virages ! Les bus 2è classes prennent une route plus rapide mais sinueuse, les 1ères classes une route plus tranquille mais plus longue. Visiblement, on a fait l’itinéraire 2è classe. Bon ben, on descend en vitesse et on va voir pour reprendre un bus dans l’autre sens… Cool, y’en a un à 8h. Pdj impro avec mon sandwich de la veille. 9h30, on arrive enfin à Pochutla, ah je reconnais 😉 La gare sans panneau dans laquelle j’ai ouvert un oeil à 5h30 lol Il n’y a personne donc pas facile de prendre un collectivo, on va faire taxi. Puisqu’on est là, on va aussi acheter nos billets Pochutla / San Cristobal pr après-demain soir car pas sûr de pouvoir le faire à Mazunte.

Vers 10h30, arrivée à Mazunte. C’est tout petit mais ça a l’air cool ! On va voir les prix à Posada del Arquitecto, tenue par un français… qui ne peut pas nous parler car il lit le Monde.. Super 🙁 On bouge pour aller voir si on sera mieux accueillies ailleurs. On trouve une maison, sans nom, tenue par un papy, chambre très très basique mais grand balcon avec vue sur l’océan 🙂 Et pas cher, on prend 🙂 Un petit coke en attendant qu’il fasse la chambre. Carlos, qui bosse là, nous apporte un morceau de ventilo et pr ça et l’électricité nous demande une caution de 200 000 $… Euh 200 000 ? Il répète en anglais et même chiffre lol Ca va pas le faire Carlos, reprend ton ventilo. Trouvant ça bizarre, on met quand même notre propre cadenas sur la porte.

13h, on est sur la plage ! Le rêve ! Mais ça tape dur et on ne peut pas se baigner à cause des rouleaux, c’est drapeau rouge. 15h, déj Falafel wraps face au Pacifique 🙂 Balade digestive en « ville » pour trouver l’info touristique, qui est en vacances lol En passant devant l’Arquitecto, on voit qu’ils font des excursions dauphins, il faut juste être à 8h demain sur la plage et y’aura du monde pr sortir en mer. OK ! Replage, il fait moins chaud. Douche et soirée vacances : Happy hour Pina Colada et Summer Sunset avec ceviche et guacamole. C’est marrant, comme au Costa Rica, en happy hour, ils apportent 4 verres d’un coup. Hum trop bon ! Après le dîner, Amina veut sortir mais y’a rien 😉 Du coup, 21h dans la chambre et fait super chaud ! Le bout de ventilo ne peut pas tourner. Je vais peut être mettre de l’anti-moustique ce soir quand même…

J5 : Sous le soleil de Monte Alban
J7 : Les crocros de Ventilla