Réveil à 7h30 après une bonne nuit 🙂 Pas très envie de filer direct à Teotihuacan donc on va plutôt le garder pour la fin du voyage et profiter d’une matinée à Mexico. Pdj avec omelette, fruits et toasts. 9h30, départ pour la découverte de Mexico. L’hôtel est très bien placé, en plein Centro Historico. Après avoir visité la Cathédrale, on veut voir le Palacio nacional, ms il faut laisser toutes ses affaires ds un casier, moyennant 20 $ et on n’a pas de monnaie. Tant pis, on ira une autre fois. On déambule ds la ville, c’est une période électorale ici aussi dc il y a plein de festivités ds les rues et des spectacles de danse sur le Zocalo. On remonte Madero avec ses boutiques de luxe (pas cool la minette du 7/11 qui ne veut pas de notre billet de 200) jusqu’au Palais de Bellas Artes et ses statues dignes de Botero. Un groupe d’élèves nous pose plein de questions en anglais pour pratiquer, dur dur de les comprendre ;-). On tourne autour du parc Alameda central afin de trouver l’entrée mais il est fermé pour de gros travaux. On poursuite vers la place de la République, il y a un meeting politique, donc impossible d’avancer. Pas très chanceuses les filles 😉 Une valeur sûre, le Mercado de la Ciudadela, y’a plein de trucs très jolis, on va se garder ça pour notre shopping de fin. Remontée par Chinatown, plein de terrasses au calme mais plutôt chères donc vers 13h, on se pose dans une petite cantine typique pour nos 1ers quesadillas. Un petit tour ds une super boulangerie, Dulceria de Celaya, pour le dessert et par la Farmacia (eh oui, l’inconvénient de perdre ses bagages, j’ai plus de tampax lolll). On rentre à l’hôtel à 14h30, une bonne entrée en matière, on a dû bien marcher 10 km.

On récupère nos affaires, une petite bière offerte par un ami finlandais et hop, métro pour le Terminal Tapo. Ah c’est marrant, les stations sont illustrées par de gros logos et leurs noms sont écrits en tout petit, pas très pratique pour les touristes. Le temps d’acheter 2 billets pour Puebla et on prend le bus de 16h. Ca change de la Thaïlande, ici, les bus sont ponctuels. 17h45, on arrive même en avance à Puebla. On profite d’être au terminal pour prendre nos billets pr Oaxaca demain. La station de bus est excentrée donc il faut prendre un taxi. Vu l’heure tardive, on a réservé l’Hostel Santo Domingo, très sympa ! Seul inconvénient, le bruit de la rue très passante (mais on comprendra vite que le bruit est un pb récurrent, prenez vos boules quiès). On bouge direct avant de s’écrouler. Office de tourisme pour voir s’il existe bien les tours de ville gratuits dont parle le Routard, eh bien non. Tant pis. Retour vite fait à l’hôtel chercher l’appareil photo et dîner à Fonda Santa Clara, recommandé par une dame rencontrée ds l’avion, une institution apparemment. A Puebla, il faut absolument goûter le Mole Poblano… ou pas 😉 C’était vraiment bof et les serveurs n’étaient pas sympas… 22h au lit, ça fait du bien !

J1 : Arrivée à Mexico
J3 : Puebla, la baroque