Lever 7h30, vive les boules quiès anti-éléphants ! On part à 8h15 pour prendre le pdj dans une petite cantine. Ce matin, c’est oeufs, pancakes et bien sûr, purée de haricots noirs. On descend vers Minas pour trouver le minibus qui va à Monte Alban. Il part à 9h30 devant le hall d’un hôtel (qui à une piscine accessible pour 100 $ par pers). On est que 2 ds le minibus alors on fait un peu taxi en route. 20 min plus tard, on arrive sur le site archéologique, il fait déjà très chaud et il n’y a pas d’ombre. On fait le tour, dont une partie avec Diego, un mexicain de Monterrey. On finit à 11h30. Les guides disent qu’il faut 3h mais 2 suffisent largement, même si vous grimpez sur tous les temples. On se permet donc de reprendre le minibus de 12h, non sans avoir acheté un sombrero souvenir :-). J’ai un gros coup de barre, mais on retourne quand même au marché tout proche pour revoir les tapis. La négo est âpre et se finit sur 870 $ au lieu de 1 200, eh oui, la teinture de cochenille, ça se paie… On fait un arrêt dégustation de Mezcal, con 1 o 2 gusanos ? Euh non, le ver, on veut pas le goûter. On prend 2 bouteilles pour faire découvrir à nos amis 😉

Retour à l’hôtel et sieste ds le patio car j’ai pas la pêche, un coup de chaud je pense. Je rechigne même devant la Domino’s pizza, c’est pr dire… Vers 17h, on repart se promener : Iglesia de la Soledad puis une rue piétonne très sympa nous emmène à l’hôtel de luxe Camino Real, établi dans un ancien couvent. On s’offre 2 cocktails devant la piscine, mais le Maï Taï n’est pas fait comme en France 🙁 il est juste au jus d’ananas, dommage, le Baby Mango était meilleur. Sur le retour, on observe un concours de danse en plein air sur le Zocalo, c’est marrant. Il y a vraiment beaucoup d’animation dans les villes. Ce soir, on passe la nuit dans le bus donc on essaie de se trouver à dîner mais on ne trouve pas grand chose. On retourne chez Domino’s car ils font aussi des sandwichs à emporter. Douche rapide et on refait nos sacs en mode nuit, car apparemment ça caille ds les bus de nuit. Dur dur, je suis à nouveau patraque. Un taxi passe nous chercher à 20h30 pour aller au terminal de bus 1è classe. Enfin 1è classe, le bus n’a rien d’exceptionnel, les sièges se baissent mais sans plus… (compagnie OCC, la seule compagnie que le système nous proposait). On fait un check-in de nos bagages mais je pense que ça n’était pas nécessaire. Départ à 21h30, il y a un film mais je m’emballe ds mon sac de couchage pour commencer ma nuit. Le trajet prévu pour Pochutla est de 9h.

J4 : 1er mai à Oaxaca
J6 : Mazunte, ça se mérite !