Réveil 7h15 après une nuit qq peu bruyante, sont-ce des éléphants qui ont marché sur les planches cette nuit ? Normalement, le pdj est inclus mais ils n’ont plus de cuisinier. On part donc le prendre en ville, direction le Zocalo. On doit aussi faire du change et prendre nos billets pour le bus de nuit pour la côte pacifique. On choisit un resto près de la place centrale, déjà très animée en ce 1er mai, également férié au Mexique. Le pdj est typique mais sacrément gras / copieux (tacos avec de la crème, du fromage, de la sauce et une purée de haricots noirs). Le chocolat chaud de Oaxaca n’a rien d’exceptionnel. On est harcelées par les vendeurs ambulants et un gars tire des fusées juste à coté… Et cool les gars, il est pas encore 9h ! On remonte la ville à la recherche de l’office de tourisme, afin de voir s’il existe des excursions dans le coin. La ville est agréable, il fait déjà très chaud. On visite 2 marchés artisanaux : Mujeres Artesanas de las Regiones de Oaxaca et Casa de las Artesanias, regroupant vraiment le travail d’ateliers locaux. Puis on passe devant l’Iglesia Santo Domingo et le Centro Cultural. Pas d’office de tourisme par là donc on redescend tranquillement au centre. On trouve une agence d’excursions mais aucun tour ne fait Monte Alban + les chutes et villages indiens. On repasse à l’hôtel à 13h et youpi ! Mon sac est arrivé, je vais enfin pouvoir me mettre en short ! Il fait très chaud, on tente le sud de la ville cette fois pour aller voir le Mercado de Artesanias. Il est dit que c’est à Oaxaca que l’on trouvera les plus jolis tissus. Les vendeurs nous sautent tous dessus, dur dur… On abandonne et on remonte via le Mercado 20 de Noviembre, bouh, les étals de viande par cette chaleur, non…

Au Zocalo, on s’achète de la mango preparado pr se rafraîchir, avec sauce chili, c’est spécial mais plutôt très bon. Le truc pratique avec les pdj locaux, c’est qu’une barquette de fruits suffit pour déjeuner 😉 On prend un verre à l’ombre et allez, un dernier tour s’impose sur le marché central. Vers 16h30, on rentre se reposer de cette journée très shopping. Il faut prendre du temps pour recharger nos appareils, il n’ a pas de prises dans les chambres donc faut se brancher ds une remise et les surveiller. J’en profite pour voir si demain on ne pourrait pas squatter une piscine. 19h, on va dîner au café Alex avec ses perroquets, pas si déplumés que ça. On s’offre nos 1ers cocktails, charro negro (j’adore) et Margarita. Euh, le sel, c’est sur les bords du verre pas à l’intérieur. Sympa, ils le changent pr un 2è charro negro. Dîner fajitas, trop bon !! 22h au lit.

J3 : Puebla, la baroque
J5 : Sous le soleil de Monte Alban