C’est parti pour un petit week-end à Londres pour retrouver ma pote / ancienne collègue de travail, Dionne. Eurostar de 12h13, ça me rappelle tous mes A/R à Calais même si le look du train a changé et l’efficacité des contrôles aussi.

Arrivée à 13h30 dans le froid et le brouillard. Vu le temps, je vais plutôt aller me poser à l’hôtel, le Premier Inn Stratford Westfield. C’est plus simple de prendre le train depuis St Pancras jusque Stratford International, 6,40 £ pour 6 min et on arrive pile au bas de l’hôtel (sortir de la gare sur la droite après les tourniquets). J’ai attendu avant de prendre la Oyster Card car je ne sais pas encore ce qu’on va faire pendant le week-end.

L’hôtel est top, voisin d’un grand centre commercial. 10 étages, chambre correcte avec chauffage d’appoint, baignoire, bouilloire… et spacieuse. Seul hic après avoir enlevé mes chaussures, une grosse flaque d’eau sur la moquette à l’entrée de la salle de bains, chaussettes trempées. J’entends une femme de ménage passer, je lui signale, elle parle peu anglais mais me dit par 2 fois qu’elle va le signaler et faire venir quelqu’un. J’attends un peu avant de prendre mon bain mais personne ne vient donc fuck…

Aprèm à la cool, grosse flemme au vu de ma semaine et des 2 dernières soirées. Dionne me rejoint vers 19h et on se prépare pour sortir en ville où elle a repéré un bon resto indien, notre truc, et un bar à cocktails.

On re-signale la flaque en sortant, histoire qu’ils résolvent le problème pendant notre absence. Et c’est parti !

Cette fois, je prends l’Oyster Card, je la charge à 20 £, on peut récupérer ce qu’on n’a pas consommé en fin de séjour, et je paie 25 £ car il y a une caution de 5 £. On prend le métro pour retourner dans le coin de St Pancras qui est devenu branché. Tellement d’ailleurs qu’il y a 1h30 de queue pour le resto, dehors, qu’ils ne prennent pas les noms donc il faut rester là… Euh ben non… On va donc direct au bar à cocktails voisin, un endroit branché apparemment, le Spiritland. On attend « 2 minutes » plusieurs fois mais ils finissent par nous trouver 2 places au bar : cocktails sympas, DJ, tapas raffinés… Une bonne soirée de retrouvailles !

Retour vers 1h du mat en métro. On monte dans notre chambre toujours humide et qui sent mauvais maintenant. On redescend à la réception. Les gars ne sont pas au courant, un mec monte constater le truc et nous dit qu’il va nous changer de chambre… Sauf qu’il ne revient pas donc au bout de 20 min, valises faites, on redescend… Un peu fatigant à cette heure… On finit par déménager du 10è au 6è. On gagne au passage un coupon de 2 petits déj gratuits pour le désagrément. Dodo now, on est mortes.

Introduction
J2 : Une grosse journée de marche…